Quelle citoyenneté, 10 ans après la loi de 2005 ? Retours sur la journée des 10 ans de la MAS d’Eperlecques.

Ce 21 octobre, nous avons eu l’honneur de participer à une rencontre dédiée aux 10 ans de l’ouverture de la Maison d’Accueil Spécialisée « le Domaine de Rachel ». Cette actualité croisait celle des politiques publiques du handicap en France : ainsi, « 10 ans après la loi de 2005, accéder à la citoyenneté, un pari à gagner ensemble » était-il le thème proposé pour les échanges de la matinée. Située à Eperlecques, sur un territoire rural, le dynamisme déployé autour de cette MAS ne manque pas d’impressionner et confirme que c’est au sein d’une communauté et d’une construction collective que se réalise le mieux la participation sociale des personnes en situation de handicap.

20151021_093712Ce jour, c’est plus spécifiquement au polyhandicap et à la grande dépendance qu’étaient dédiées les réflexions. Très vite, nous avons pourtant discuté des questions touchant plus généralement les situations de handicap de manière générale et les questions de citoyenneté telles qu’elles viennent interroger notre société. Le rappel bienvenu de l’évolution des lois dans le domaine depuis 1975, réalisé par Bruno Chevrier, directeur général de l’URAPEI Nord-Pas-de-Calais, était suivi de deux exposés à la fois pertinents et stimulants par Frédéric Blondel et Marcel Nuss. Tandis que le premier interrogeait la signification d’une construction de la citoyenneté pour la personne en situation de polyhandicap, le second, en appui sur une expérience personnelle étendue, interpellait la notion d’empathie pour construire une citoyenneté acceptable. Ces conférenciers étaient suivis d’une table ronde autours d’exemples concrets de déploiement de la citoyenneté et de la participation sociale, exposés par des professionnels, des parents, des personnes en situation de handicap mais aussi le maire de la commune, dont le soutien a été important dans le dynamisme évoqué plus haut, sur ce territoire.

Pour l’anecdote, ce même 21 octobre, les médias célébraient les 30 ans d’une célèbre réalisation d’Hollywood qui s’interrogeait sur un « Retour vers le futur »… Ce film sortait sur les écrans en 1985, soit pile 10 ans après la loi de 1975, tandis que nous discutions hier les 10 années de la loi 2005… Et puisque la conclusion de la matinée s’interrogeait sur ce que l’on peut rêver pour les 10 ans à venir, sans doute cette question des temporalités et d’une construction collective est-elle à mettre sur le métier constamment, si l’on souhaite enfin voir advenir une pleine participation sociale et citoyenneté des personnes en situation de handicap, chacune à leur mesure et dans sa singularité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s