Peut-on quantifier le Care ? Séminaire annuel HADéPaS / C.E.M.

Le « care », comme disposition et pratique, est bien souvent présenté comme un  « travail inestimable » (Jean Oury), résistant à toute forme d’objectivation. De plus, l’éthique du care se définirait comme une « théorie non idéalisée » (Eva Feder Kittay), prenant la forme d’une éthique contextuelle non formalisable et rejetant toute forme de protocolisation du bien prendre soin. La problématique de la « quantification » du care constitue sans nul doute un des lieux de cristallisation de ces critiques et résistances. Le care serait tout entier dans la « démesure » (Pascale Molinier).

Ce séminaire entend se consacrer à cette problématique. Quels sont les arguments qui plaident pour cette démesure du care ? S’agit-il de voir en lui une dimension de gratuité inéliminable, relevant de la logique du don ? Cette démesure ne renvoie-t-elle pas plutôt à « l’inévaluable » de ce travail (Ogilvie), qui repose sur le hiatus irréductible entre le prescrit et le réalisé ?

Néanmoins, le care n’est-il pas institutionnellement et quotidiennement mesuré : calcul du temps de travail, management des organisations médicosociales et de santé, démarches Qualité, Tarification à l’Activité, Allocation Personnalisée d’Autonomie, Prestation de Compensation du Handicap, évaluations de la satisfaction, de la Qualité de Vie et du bien-être, etc. ? La quantification désigne-t-elle une forme de contrôle renforcé du travail de care, ou permet-elle une forme de négociation entre les acteurs, qui rend visible et met en débat des enjeux du care, dont un des traits est sa « discrétion » (Molinier) ? Alain Desrosières ne souligne-t-il- il pas en effet que « quantifier = convenir + mesurer » et que, dès lors, quantifier implique toujours de prendre appui sur des conventions sociales ?

Ce séminaire abordera ces questions de manière interdisciplinaire et sous des angles multiples.

  • Un enjeu à multi-niveaux : macro, méso et micro
  • Une logique d’acteurs : stratégie, négociation et résistance
  • Un nouveau rapport au temps

Pour toute information et contact : celine.lefebvre@univ-catholille.fr & alain.loute@univ-catholille.fr

Ce séminaire aura lieu à l’Université Catholique de Lille. Le lieu en sera précisé ultérieurement.

Le programme détaillé est disponible en cliquant ici : programme.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s